ATI et des financiers internationaux, un partenariat gagnant pour l’économie du Togo - African Trade Insurance Agency (Fr)

ATI et des financiers internationaux, un partenariat gagnant pour l’économie du Togo

NAIROBI, le 16 juillet, 2020 –En 2019, le gouvernement togolais a décidé d’obtenir un financement extérieur non concessionnel à des conditions plus favorables pour rembourser l’encours de la dette intérieure et régionale. En collaboration avec le FMI, le gouvernement a fixé le montant à racheter à environ 8 % du PIB du pays, l’opération ciblant la dette coûteuse à court terme.

L’initiative de reprofilage s’inscrivait dans le cadre d’une stratégie claire et ambitieuse de gestion de la dette, conçu avec le soutien du FMI. Le gouvernement togolais avait décidé d’alléger le poids du service de la dette et de renforcer le cadre institutionnel de gestion de la dette.

La stratégie de gestion de la dette vise avant tout à atteindre deux objectifs :

  1. Réduire la charge du service de la dette du Togo, notamment
  • Se conformer aux recommandations du FMI quant aux seuils des niveaux d’endettement applicable aux pays à faible revenus, d’après les analyses de service de la dette ;
  • Maintenir un niveau de dette publique totale inférieur à 70 % du PIB ;
  • Maintenir la valeur actuelle nette (VAN) de la dette publique en dessous de 35 % du PIB d’ici 2027 ;
  • Réduire le coût global de la dette (en mettant la priorité sur la dette intérieure) et réaligner le calendrier de refinancement;
  1. Renforcer le cadre institutionnel et la capacité de gestion de la dette du Ministère des Finances.

Le Togo, nouveau pays membre de l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA), a bénéficié du soutien novateur de cette dernière au cours des 12 derniers mois, ce qui montre les avantages que l’économie d’un pays peut tirer en misant sur son adhésion à l’ACA..

En 2019, le Togo, avec l’appui de l’ACA, a élaboré un plan pour mettre en place une stratégie optimale de gestion de la dette,  en reprofilant sa dette intérieure avec un financement moins coûteux obtenu auprès de financiers internationaux. Étant donné que le Togo n’avait jamais recouru à des emprunts sur le marché international, le soutien de l’ACA en matière d’amélioration du profil de risque s’est avéré déterminant dans l’obtention de financements à tarifs concurrentiels et échéances plus longues.

En décembre 2019, l’ACA, une des institutions les mieux notées en Afrique, a permis à MUFG, la plus grande banque du Japon et l’une des plus grandes banques du monde de structurer un financement qui a attiré des investisseurs institutionnels d’Asie et d’Europe, en mobilisant 103,6 millions d’euros à un taux d’intérêt de 4,6 % par an et pour une durée de 12 ans. Il est important de noter que ce financement comprend également une période de grâce de deux ans.

En mai 2020, l’ACA, en partenariat avec une autre banque internationale, la Société Générale S.A., France, ont soutenu la deuxième initiative de reprofilage de la dette du Togo de 150 millions d’euros. Avec une durée de 10 ans et un coût global d’environ 4,5 %, cette nouvelle réalisation est particulièrement remarquable d’autant qu’elle a été menée à un moment ou les marchés affichaient une forte volatilité, en raison de l’apparition de la pandémie de COVID-19.

Grâce à ces deux opérations combinées, le gouvernement a pu mobiliser 250 millions d’euros, auprès des  marchés internationaux, avec une échéance finale d’au moins10 ans et à des taux entre 4,5% et 4,6% par an, lui permettant de rembourser avant l’échéance, ses dettes commerciales intérieures à court terme portant intérêt au taux variant entre 6,75% et 7,6% par an.

Les agences de notation ont également accueilli cette stratégie de  manière favorable. Moody’s estime que le gouvernement va économiser environ 130 millions d’euros, soit 1,6 % de son PIB, au cours des trois prochaines années.

Le FMI a également approuvé cette stratégie en publiant un communiqué dans son dernier rapport du mars 2020, alors que la pandémie du COVID-19 commençait à peser sur les prévisions économiques mondiales. « Les autorités ont effectué la première tranche d’une opération de reprofilage de la dette, réduisant légèrement la valeur actuelle nette (VAN) de la dette publique totale tout en préservant la notation du risque de la dette extérieure, conformément au programme soutenu par le Fonds ».

L’ACA estime que son rôle dans la mobilisation de capitaux privés durables sur le continent témoigne une fois de plus de sa capacité à fournir des solutions sur mesure, pour répondre aux circonstances uniques de l’Afrique.

 « L’objectif principal de l’ACA est de fournir des solutions utiles aux gouvernements de nos pays membres. Ces transactions de reprofilage sont pertinentes car elles soutiennent les efforts des gouvernements en matière de viabilité de la dette. Alors que la pandémie de COVID-19 continue de faire des ravages économiques au niveau mondiale, nous prévoyons que les produits de l’ACA deviendront d’autant plus importants sur le continent et essentiels pour gérer et surmonter les effets de la crise », a noté M. Benjamin Mugisha, Directeur de la Souscription par intérim.

Un récent communiqué de presse publié par le gouvernement du Togo indique que « la mise en œuvre réussie de cette stratégie permet de positionner le pays comme un emprunteur de référence sur les marchés internationaux, d’améliorer l’évaluation par le FMI du risque de surendettement du pays et de réaliser des économies substantielles dans le service de la dette dès cette année et au cours des deux prochaines années ».

 Le communiqué de presse complet du gouvernement du Togo est disponible sur ce lien :

https://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Finances/Strategie-de-gestion-active-de-la-dette

Demande d’assurance

Soumission

S’abonner à notre bulletin

S’abonner